Vous êtes ici : Accueil / Cadre de vie & Urbanisme / Cadre de vie / Le Patrimoine Urbain

Le Patrimoine Urbain

Mobilier Urbain

La Régie Urbaine gère les aires de jeux et l’entretien du mobilier urbain, nettoyage vérifications légales et obligatoires, peinture du mobilier.
Trois couleurs sont présentes sur la commune
Le gris anthracite : RAL 7016 : (pour les mobiliers en intramuros – proposé par l’ABF)
Le brun acajou : RAL 8016 : (pour les abords de la station balnéaire de Petit-Fort-Philippe)
Le vert Turquoise : RAL 6016 pour le reste de la commune (quartier des huttes et la gare)

Parallèlement le service assure : La logistique de nettoyage des grosses manifestations (festival de musique, concert d’été, parades, ducasses…) mais aussi le quotidien avec 156 marchés par an.
Opérations de viabilisation hivernale des voiries : Cette opération est mécanisée (sableuse et poids lourds, quad + lame de déneigement) et manuelle, ces interventions sont alors réalisées avec le concours du personnel des espaces verts.

La place Calmette

Avant 1905, un kiosque de bois ornait le centre de la place du hameau de Petit-Fort-Philippe. Cent ans plus tard c’est sous une autre forme que réapparaît celui-ci.
La place est séparée en deux espaces par une plantation de pins noirs d’Autriche aux formes diverses. Une partie piétonne et une partie réservée au stationnement suffisamment modulable pour recevoir les grandes animations de l’été.D’un point de vu paysager, un mât d’éclairage marque sa présence du haut de ses 24 mètres.
C’est la première place de Gravelines qui sera réalisée avec un système de collecte des eaux pluviales réintroduite dans la nappe par un bassin tampon spécial.

La place Albert Denvers

Il fallait le faire, la place Albert Denvers est le point final d’une série de grands travaux de voirie intra muros.
La configuration de la place redonne aux piétons une liberté perdue, la place retrouve ses origines dans le nivellement, son passé de place d’armes se retrouve dans le mobilier, son axe central offre une perspective vers la porte de l’Arsenal, tout est fait pour un déplacement facile des Personnes à Mobilité Réduite. La place reste modulable pour les grands évènements.
Le fleurissement y est présent au travers des jardinières construites sur mesures en acier Corten reprenant un profil des bastions de l’Arsenal, des bornes aux formes des angles des fortifications rythme les circulations, l’éclairage du parvis et l’axe central est réhaussé par de
nombreuses lampes incrustées. Le monument légèrement déplacé retrouve un usage plus aisé pour les manifestations. Des ginkgos apporteront leurs couleurs en automne.
La place d’armes, devenue la place Albert Denvers,
porte gravées sur des plaques inox fixées sur son parvis
La configuration de la place les noms des 27 places fortes du « pré carré » de Vauban.

Façades

Gravelines comme beaucoup de Ville du Nord a été particulièrement marqué par les affrontements conduisant ses habitants à se protéger derrières les fortifications.
Celles-ci subsistent encore sous la forme d’un patrimoine architectural et paysager monumental témoignant de l’histoire de ce territoire, elles ont façonnées un paysage urbain spécifique qui méritait d’être préservé autant que les remparts eux-mêmes.
En 2000, le Conseil Général du Nord a engagé une politique de restauration et de mise en valeur des villes fortifiées plus spécialement celles formant le « pré carré » établi par Vauban.
L’objectif était de faire en sorte que le patrimoine restauré contribue à créer un Cadre de Vie de qualité, de créer des pôles touristiques et de favoriser l’appropriation du patrimoine par la population.
Cette politique s’applique sur les remparts eux-mêmes, les immeubles privés présentant de l’intérêt sur le plan architectural ou historique des villes de moins de 20 000 habitants.
La Ville de Gravelines partageant ces objectifs s’est associée en 2002 pour aider les propriétaires privés et ainsi apporter un complément de subvention qui au final se traduit par 57 opérations de rénovation pour un montant de 64 484 E.


Publicité

Les fortifications de Gravelines, le Moulin Lebriez, le phare sont classés sur la liste des monuments historiques, c’est sur cette base et dans le périmètre de protection des monuments historiques avec l’application de la loi Barnier que Gravelines a procédé il y a plus de 20 ans à la dépose de tout les panneaux publicitaires.
En dehors de ce périmètre et dans un souci d’harmonisation des commerces , un projet de mise en place d’un règlement de la publicité et des enseignes est engagé, en 2011 une consultation fut faite, un bureau d’étude désigné pour le diagnostic, 2012 a eut son cortèges de modifications des applications et signatures de décret, le diagnostic et réalisé et la ville de Gravelines engagera la suite dans l’année 2014. Il est entendu que la municipalité engage néanmoins des négociations individuelles pour la dépose des panneaux existants à chaque fois que faire se peut auprès des particuliers qui dans l’ensemble sont à l’écoute et y donnent des suites favorables.

Patrimoine Historique

Découvrez le patrimoine historique de Gravelines, la cité de Vauban : les Corps de Gardes, le Beffroi, la Porte aux Boules, l'Arsenal ....

En savoir plus