Vous êtes ici : Accueil / Cadre de vie & Urbanisme / Développement Durable / L’Eau à Gravelines / Qualité des eaux de baignade / Nettoyage de la Plage

Nettoyage de la Plage

Organisation

  • Le nettoyage de la plage a un impact sur l’écosystème côtier, il est organisé après chaque grande marée ou tempête hivernale (certaines marées laissent de 80 à 140 m3 de déchets). Mais en hiver, la plage ne peut être nettoyée de manière systématique et mécanique pour plusieurs raisons.
  • L’afflux de déchets apportés par la mer, les effluents ou l’homme : dans cet ensemble hétérogène que l’on qualifie de “laisse de mer“, on distingue les macros déchets issus de l’activité humaine (objets plastique, métal, verre...) et des déchets naturels (morceaux de bois algues coquillages cadavres d’animaux). Cette distinction de nature correspond à un intérêt environnemental opposé : s’il est évident que les macro déchets, inesthétiques, très lentement biodégradables et potentiellement dangereux doivent être évacués, il est clairement établi que les éléments naturels contribuent à l’équilibre écologique des plages.
  • Ils sont à la base d’une chaîne alimentaire au sommet de laquelle se trouvent poissons et oiseaux. Ils servent d’habitat et de lieu de ponte aux invertébrés et aux oiseaux. Leur décomposition par les détritivores et les bactéries libèrent la matière organique et les sels minéraux qui favorisent le développement de la flore et des dunes.

Un rôle géomorphologique direct et indirect :

  • Laissé en l’état, ces déchets naturels sont un rempart contre l’érosion et piègent le sable évitant qu’à chaque marée la dune ne soit rongée. Par contre, la flore qui se développe grâce aux éléments nutritifs, favorise la formation des dunes embryonnaires et stabilise la dune en retenant le sable.
  • Les débris naturels issus des “laisses de mer“ sont ceux qui restent le plus longtemps sur les plages et ont donc un intérêt primordial. Laisser les éléments naturels en l’état permet d’avoir une plage stable et vivante.

Quel rôle économique :

Les débris naturels laissés sur la plage sont dégradés par l’écosystème et n’entrent pas dans la gestion des déchets. Il existe trois principales techniques de nettoyage des plages :

  1. le nettoyage manuel ;
  2. le nettoyage mécanique, à l’aide de cribleuses, tamiseuses et ratisseuses ;
  3. le nettoyage mixte, qui combine dans le temps et dans l’espace nettoyage manuel et mécanique.

Le nettoyage mécanique a un impact direct lorsque les cribleuses et tamiseuses prélèvent des quantités importantes de sable, ce qui modifie à long terme l’équilibre sédimentaire de la dune. Il est indirect lorsque les débris organiques, notamment ceux des “laisses de mer“ sont prélevés et que leur effet bénéfique sur l’écosystème est annulé (technique non sélective).
Enfin du point de vue économique : en prélevant les déchets naturels et le sable, souvent humide et plus lourd, on augmente le coût de la gestion des déchets.


Afin d’offrir aux estivants une plage propre qui corresponde à leurs attentes et aux souhaits de la municipalité, nous avons mis en oeuvre à Gravelines depuis quelques années le nettoyage mixte, qui combine dans le temps et dans l’espace nettoyage manuel et mécanique.

Le nettoyage manuel d’hiver est effectué régulièrement d’octobre à avril, avec enlèvement des déchets issus de l’activité humaine par les agents du service propreté. Ce qui permet l’équilibre biologique et sédimentaire de la plage et des dunes et évite l’érosion ainsi que de substantielles économies sur la gestion des déchets.
Dès le mois de mai, un nettoyage mécanique est effectué chaque week-end de la jetée à la “stèle“. Et de juin à septembre, un nettoyage mécanique est réalisé chaque jour.

La mise en place d’un nettoyage mécanique systématique sur la plage entraînerait une érosion du paysage (plage, dunes), des habitats naturels et donc de la biodiversité ; mais aussi de la qualité de vie, du tourisme et par extension de l’identité même de la côte. Elle engendrerait enfi n des coûts supplémentaires dans la gestion des déchets.


Une gestion qui a permis jusqu’à maintenant de préserver un équilibre entre environnement, développement touristique et gestion des déchets.

Pavillon Bleu

Découvrez le label "Pavillon Bleu"

En savoir plus