Vous êtes ici : Accueil / Mairie & vie Citoyenne / Sécurité, Prévention & Réglementation / PCS / Exercice Polmar

Mairie & vie Citoyenne

Exercice Polmar


Le département du Nord est situé à proximité du détroit le plus fréquenté au monde. Environ 700 navires se croisent quotidiennement sur une bande navigable d’à peine 28 km où se superposent les dessertes des complexes industrialo portuaires du littoral français et belge et un trafic de ferries qui assurent la traversée entre la France et l'Angleterre. De façon plus globale, 1 million de tonnes de pétrole transite chaque jour le long des côtes de la Manche et de Bretagne (donnée CEDRE 1999).

Les risques de pollutions par hydrocarbures demeurent donc importants. Le département du Nord bénéficie d’un faible linéaire côtier dont une partie est industrialisé ou urbanisé. Dans ce contexte, le peu de linéaire naturel représente un bien précieux. C’est pourquoi il est nécessaire, au niveau local, de prévenir tout risque de pollution en préparant les dispositifs à mettre en place à proximité des zones les plus vulnérables et de former les personnels à l’utilisation de matériels spécifiques de lutte à terre. C’est dans ce but que le plan POLMAR, terre du département du Nord, a été établi par arrêté préfectoral. Il définit les conditions d’intervention des pouvoirs publics en cas d’accident maritime majeur.

Afin de vérifier de la faisabilité du dispositif de protection du chenal de l’Aa en cas de pollution par hydrocarbures, un exercice a eu lieu le 6 octobre 2006.
Il s’agissait de mettre en place un barrage entre Grand-Fort-Philippe et Petit-Fort-Philippe. Ce dispositif doit, en cas de pollution limiter l’étalement du produit, faciliter sa récupération et éviter le déplacement d’une nappe vers une zone plus sensible ou plus difficile d’accès telle que le port de Gravelines et ses écluses et le réseau d’assainissement de la ville.
Sous la direction du centre Polmar, le personnel municipal des villes de Grand Fort-Philippe et de Gravelines, les agents du Conseil Général à travers le Port Départemental ainsi que certaines associations ont lutté toute la journée contre des conditions météorologiques très défavorables et sont parvenus à établir le barrage.

Après que son efficacité ait été testée, celui ci a été dégonflé, rangé puis acheminé jusqu'au centre POLMAR (PAD). Pour mettre en œuvre une réponse efficace en cas de pollution, un travail de réflexion avec le CEDRE est en cours pour déterminer les modalités de recyclages du personnel et prévoir une formation aux autres étapes de la chaîne de récupération (récupération et stockage de produits).